La conduite d’une séance réussie de Brainstorming passe par des étapes précises à suivre

La conduite d’une séance réussie de Brainstorming passe par des étapes précises à suivre.

1. La présentation des différentes personnes
Le groupe des collaborateurs participant à une séance de Brainstorming doit de préférence être composé de 8 à 10 individus. Ces derniers sont soit des volontaires soit désignés par le manageur qui va diriger et animer la séance.

2. L’explication du processus et des principes du brainstorming
Tout d’abord, l’animateur de la séance doit commencer par expliquer aux différents participants le processus du Brainstorming et rappeler ses règles et ses impératifs.

3. L’exposition du sujet concerné
Une fois le processus et les principes maîtrisés, l’animateur est amené à présenter puis à expliquer clairement le sujet de la séance du Brainstorming, en d’autres termes, éclaircir aux participants l’intérêt et le motif de leur présence. Pour ce faire, il peut proposer des devinettes ou des petits exercices de réflexion afin de stimuler la curiosité et donc la créativité de chaque participant.
Ensuite, l’animateur va définir le problème sous différents angles pour simplifier son analyse.
4. La production massive et inconditionnée des idées
C’est le moment de “la pensée créative” ou de “la pensée divergente”.
Il s’agit de proposer des idées et de les accepter toutes sans aucune exception ni chercher à évaluer ou à critiquer dans le but de ne pas se limiter et donc d’éviter le risque de restreindre la créativité. Cependant, l’animateur doit sans cesse intervenir. Il doit veiller à la continuité des propositions d’idées.
Pour ce faire, il peut procéder par différentes méthodes.
Par exemple, il peut faire recours à l’analogie ; en transposant le problème vers un autres univers en le reformulant.
Par ailleurs, il peut procéder par combinaison, en décomposant le problème en sous problèmes plus simples à résoudre.
Il peut aussi utiliser la méthode du rêve éveillé ; laissant les participants être submergés par leur imagination pour stimuler leur créativité. combinaison.
5. La discussion des innombrables idées collectées
C’est le moment de “la pensée critique” ou de “la pensée convergente”.
Il s’agit de confronter les idées à la réalité ; c’est à dire discuter la faisabilité de toutes les idées proposées tout en étudiant leur points forts et faibles.
C’est là que la pensée critique des participants est permise sans pour autant s’opposer fermement mais plutôt les discuter objectivement pour en tirer les pour et les contre dans le but de sélectionner les idées à garder.
6. Assurer un suivi des idées élues

Après avoir sélectionner et collecter les idées les mieux adaptées au sujet proposé, il est fortement conseillé de faire un suivi en rédigeant une fiche synthétique qui sera attribuée aux décisionnaires absents durant la séance du Brainstorming. Cette fiche est supposée contenir les idées retenues et rejetées d’une manière argumentative c’est à dire tout en expliquant le « pourquoi » de l’acceptation ou du refus